Météo

Flash info : Stage BAFA du 27 octobre au 3 novembre - plus d'infos par ici -> http://vosgescotesudouest.fr/stage-bafa.html

Territoire

Depuis le 1er janvier 2017, les Communautés de communes des Marches de Lorraine, du Pays de la Saône Vosgienne, du Pays de Saône et Madon (moins la commune de Thuillières) et la commune de Grandrupt-de-Bains (issue de la CC du Val-de-Vôge) ont fusionné pour donner naissance à la Communauté de communes Les Vosges côté Sud-Ouest, l’une des 11 nouvelles intercommunalités du département.

 

En Février 2017, le Département des Vosges à réalisé un petit fascicule sur la CCVCSO intitulé "Les EPCI en chiffres", dont voici le résumé :

 

Composé de 60 communes, ce nouvel ensemble couvre tout le sud-ouest du département et s’étend sur 694 km², ce qui en fait le 4ème plus vaste EPCI du département. Avec 12 423 habitants, c’est l’EPCI le moins peuplé du département, assez loin des 34 000 habitants de moyenne dans les nouveaux EPCI. La densité de population, de 18 habitants/km², est également la plus faible des Vosges.

Darney, commune la plus peuplée, ne compte que 1 133 habitants et seules 3 autres communes rassemblent de 800 à 1 000 personnes : Martigny-les-Bains (799), Monthureux-sur-Saône (854) et Lamarche (973). Manifestation de cette ruralité, 44 communes de l’EPCI comptent moins de 200 habitants.

Les réponses et solutions a apporter à cette ruralité sont un enjeu fort pour le nouveau territoire. En effet, la petite taille des communes ne leur permet pas d’offrir l’ensemble des services et emplois nécessaires à la population. Cela renforce une forme d’enclavement et d’isolement de ce territoire et rend les mobilités nécessaires (scolaires, professionnelles, pour l’accès aux services et loisirs, etc.).

Le vieillissement important du territoire (l’âge moyen est de 3 ans supérieur à la moyenne vosgienne ; il y a 160 personnes de plus de 60 ans pour 100 personnes de moins de 20 ans contre 120 dans le département) renforce cette problématique d’accès aux services. Aujourd’hui, dans ce territoire, 1 habitant sur 3 a plus de 60 ans et, dans certaines communes, ce sont plus de 4 habitants sur 10 (43,5% de la population de Lamarche, 55,4% à Rozières-sur-Mouzon, etc.). A titre d’exemple, si la densité médicale est supérieure à la moyenne, seules 5 des 60 communes disposent d’au moins 1 médecin généraliste. Or, plus la population est âgée, moins elle est mobile et plus elle a besoin de disposer d’un accès aisé à des services médicaux.

Economiquement, bien que ce soit l’EPCI qui a créé le plus d’emplois de 2008 à 2013 (17 emplois supplémentaires par an), le nombre d’emplois offerts sur le territoire est faible : 63,3 emplois pour 100 actifs. Ce déficit d’emplois oblige les actifs à occuper un emploi hors du territoire. Ainsi, près d’1 actif sur 5 travaille à Vittel ou Contrexéville. Les communes du nord de la Communauté de communes bénéficient de cette proximité en voyant leur population moins diminuer et moins vieillir que dans le reste du territoire. La part importante d’actifs ayant un emploi dans leur population leur permet également de présenter un revenu moyen nettement supérieur aux autres communes du territoire. Il faut noter qu’en raison du nombre important de retraités dans la population, le revenu fiscal moyen est le plus faible du département.

 

Pour plus de détails, le document complet est disponible au format PDF.

ccvcso avec siege&antennes_small

communauté de communes Vosges Côté Sud Ouest

actualités

Consultation Citoyenne sur l'Europe - CartoDÉBAT

20/08/2018 au 12/10/2018

20 Août 2018

Recherche de bénévoles baliseurs à la FFR 88

01 Sept 2018

Devenez Sapeurs-Pompiers Volontaire

01 Sept 2018

Manifestations touristiques annuelle

01 Sept 2018

Plantez des Haies !

01 Sept 2018

Saison 2018-2019 FJSC - Monthureux-sur-Saône

01 Oct 2018

Cours d'informatique de L'imag'inaire - Monthureux-sur-Saône

15 Oct 2018